Les heures bleues de la poésie

Forum de poésie et d'ateliers d'écriture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 
Bienvenue à tous en ses heures bleues de la poésie !

Partagez | 
 

 Mélancolie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janedeau
Administrateur
Administrateur
avatar

Date d'inscription : 02/02/2009
Nombre de messages : 25993
Date de naissance : 17/10/1956
Age : 60
Localisation : Quebec, Canada

MessageSujet: Mélancolie   Jeu 25 Fév 2016 - 23:02

Mélancolie


Au jardin du bonheur s’alanguissent les roses ;
Le pinson qui chantait vers l’horizon vermeil,
Recherche l’autrefois entre les fleurs mi-closes
Où nous allions, tous deux, étreindre le soleil.

Le miroir de la source où buvait la colombe
Reflète, insouciant, nos printemps écoulés,
Et le voile du soir, furtivement retombe
Parmi nos souvenirs aux songes étoilés.

L’écho des temps lointains, nous murmure à l’oreille
Les divins mots d’amour chuchotés à mi voix
Sur le doux pâturin, ô couche sans pareille
Où nos corps s’enlaçaient dans de troublants émois.

La noble passion que mon cœur t’a jurée,
Sommeille tendrement comme un volcan trop vieux
Qui désire revoir dans l’immense empyrée
Le feu de mes désirs et celui de tes yeux.

Regardons le passé tel un magique rêve,
Admirons son parcours aux remous exaltants,
Et l’on voit déferler sur l’or blond de la grève
Le fleuve d’une vie où flottent nos vingt ans.

Candide Agnèse
Samedi 2 juin 2007










Les ruisseaux de l'âme sont comme des parfums du coeur

Nul chant n'en est plus doux que celui de cette douce ivresse !


Revenir en haut Aller en bas
http://princessedesmuses.skynetblogs.be/
Janedeau
Administrateur
Administrateur
avatar

Date d'inscription : 02/02/2009
Nombre de messages : 25993
Date de naissance : 17/10/1956
Age : 60
Localisation : Quebec, Canada

MessageSujet: Re: Mélancolie   Jeu 25 Fév 2016 - 23:18


Barre : 03
C'est avec un grand émoi
qu'aujourd'hui, j'ai ressortie ce magnifique poème d'Agnes


Il nous manque vraiment beaucoup
En le relisant on perçoit encore son grand amour pour sa femme
si je me rappelle bien, elle s'appelait Violette

Barre : 03 Barre : 03 Barre : 03










Les ruisseaux de l'âme sont comme des parfums du coeur

Nul chant n'en est plus doux que celui de cette douce ivresse !


Revenir en haut Aller en bas
http://princessedesmuses.skynetblogs.be/
 
Mélancolie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les heures bleues de la poésie :: Agnèse-
Sauter vers: